Archives for posts with tag: top

L’avantage de sortir son top album 2008 après tout le monde (ne fut-ce que pour faire semblant d’avoir écouté ce qui est sorti en décembre), c’est qu’on connaît déjà les tops des autres. Et donc, on peut faire un magnifique tops des albums souvent bien classés, mais que nous, on veut plus entendre. C’est parti mon kiki (et pas Darty mon kiki, du temps ou Dieudonné était encore drôle)

5) Coldplay « Viva La Vida »
Certains, mais peu, n’ont pas encore compris que Viva La Vida est une esbroufe ambulante, une espèce de guimauve des plus dégoulinantes cachées derrières quelques arrangements corrects et pas mal de plagiats apparemment. Je me dois de leur rappeler.

4) Girls In Hawaï « Plan Your Escape »
De nombreux amis blogueurs belges font preuve de courage et de patriotisme en défendant l’album de Girls In Hawaï. Bon, je n’étais déjà pas très client du premier, mais là… C’est encore plus ennuyant et plus niais ! Tant qu’à défendre du belge, je préfère encore défendre « Cuts » de Soldout malgré ma décéption. Ou alors Jeronimo peut-être… Mais je ne l’ai pas encore écouté, ne présageons de rien, donc…

3) Hercules and The Love Affair « Hercules and The Love Affair »
Pour écrire ces lignes, j’ai remis « Blind ». Pour me rappeler que c’est bien le seul titre qui vaut vraiment le coup dans ce délire mi DFA – mi Anthony. Le reste ne décolle jamais vraiment, et même si le projet peu sembler séduisant à la base, je suis plus que circonspect par rapport aux résultats


2) Alain Bashung « Bleu Pétrole »
Je ne suis pas très chanson française. Pourtant, j’adore la « Fantaisie Militaire » de Bashung. Ici, trop de convention, trop de tristesse, trop de rancoeur et de désillusion étouffe les textes et les émotions. Trop écorché vif pour être réellement touchant, et pas assez bon musicalement pour rester dans l’oreille.

1) MGMT « Oracular Spectacular »
Vous vous en doutez si vous avez lu mon top des titres pop/rock, MGMT ne figure pas dans mon classement alors qu’il est dans beaucoup de top 5, si pas top 3. A part que selon Discogs ou la base de donnée d’iTunes, l’album est de 2007, je trouve aussi qu’on accorde beaucoup trop de force à cette pop tout à fait sympathique mais sans aucune envergure.

Il y en a d’autres sur lequels j’hésite encore mais qui passe encore une fois à travers les mailles du filet de l’élimination avant le tour final : « Made in the dark » de Hot Chip et « Images of Sigrid » de Poni Hoax.

Allez, il me reste à vous parler de mes titres électros de 2008 avant de fignoler un top album sans intérêt, à part me rassurer sur mon bon goût…

Même principe que pour le hip-hop, mais en pop/rock. Le style indéfinissable, qui n’en est d’ailleurs pas vraiment un. Mais comme j’écoute en réalité très peu de pop et très peu de rock et beaucoup de trucs entre les deux, je crois que c’est la manière la plus simple de classer les choses.

7) Klaxons « It’s Not Over Yet »
Vous allez vous en rendre compte, je n’ai pas été très actif sur ce front cette année. Et donc, c’est le gagnant du Mercury Prize 2007 qui se retrouve en premier (donc en dernière place) dans ce classement. Pas leur chanson la plus connue, mais tout à fait représentative de leur travaill. Ne cherchez pas finesse et dépouillement, il n’y en a pas une once. Juste des bons sentiments et du gros son.

6) Placebo « Space Monkey »
Quoi, Placebo a une actualité en 2008 ? Et bien oui ! Sur mon iTunes en tout cas. Un titre redécouvert par hasard et que j’ai écouté tout au long de l’année. Je ne sais pas ce que vaut l’album (Meds), mais j’aime bien ces sons métalliques dans les arrangements.

5) MGMT « Time To Pretend »
Un truc de 2008 enfin. Sans ambition et sans dépasser son titre de groupe pop sympa (ne vous attendez pas à le voir dans mon top album de 2008), MGMT propose néanmoins des titres tout en nuances, en arrangements discrets, sacrifiant quelques fois l’efficacité à une forme d’ambiance désuette mais charmante. Ce qui n’est pas le cas de ce titre, single de l’été, probablement.

4) Arctic Monkeys « Brianstorm »
Je n’aime pas vraiment Arctic Monkeys. Ni leur premier album, ni le second. Mais ce titre est une pure tuerie qui ne peut que te donner l’envie de sauter partout. D’ailleurs je me la remet pour me motiver et juste pour le plaisir de la cavalcade introductrice.

3) She Wants Revenge « Tear You Apart »
L’actualité du groupe She Wants Revenge (ouais, bizarre, je sais…), c’est leur second album. Mais ce titre sorti sur leur album de 2005 me les a fait découvrir et est assez effrayant. Comme si Ian Curtis de Joy Division avait pu écouter les Depeche Mode des années 80. La chanson fait douloureusement penser à « She’s Lost Control ». Terriblement sombre.

2) Yoav « Where is my mind »
Et oui, une reprise de Pixies dans mon top. Par le jeune chanteur de Cape Town Yoav dont je vous ai déjà longuement parlé (en concert et en album). L’album de ce chanteur a assez marqué mon année pop-rock et cette reprise toute en douceur qui le clos y a grandement participé. Ilm a réussi à sublimer la détresse qui transparaît dans le titre de Franck Black, certes en y retirant un grande part de folie, mais en y ajoutant simplicité et sincérité.

1) Radiohead « Videotape »
Ouais, c’est trop facile. Mais ce morceau de pop est parfait. Les arrangements de piano sont beaux, la voix de Thom Yorke n’en peut plus de progresser depuis Pablo Honey. Une chanson éternelle et qui méritait cette première place même si sa sortie sur Internet date de 2007.

L’année dernière, nous avions notre ami Mika qui aurait tenu sans aucun problème le haut de ce top. Cette année, même si nous n’avons pas eu de figure aussi proéminente, la compétition est acharnée pour se voir remettre le titre de la chanson la plus dégoulinante. Maintenant, il y a du bon dégoulinant et du mauvais dégoulinant…

5) Sebastien Tellier – Roche

Commençons par mauvais dégoulinant… J’admets, c’est facile, c’était le titre de la France à l’eurovision. En soi, ça devrait être hors catégorie. Mais bon, il y a quand même eu plein de critique pour défendre le troubadour barbu, et ça a quand même été produit par la moitié de Daft Punk ! Mais non, soyons, quand même érieux, dans ce titre, on s’emmerde du début à la fin, et ce son sur lequel est construit la chanson n’aurait même pas mérité d’être utilisé par France Gall dans ses titres sans Michel Berger.

4) Coldplay – Viva La Vida

Oui, Viva La Vida est un des morceaux des plus kitsch de 2008. Un de ceux qui est aussi le plus accusé de plagiat. Joe Satriani s’y est mis dernièrement. Mais on peut aussi entendre des similarités étonnantes entre Viva La Vida et… « J’en ai marre » d’Alizée. Rien que pour ça, il devait figurer dans ce top !

3) The Whip – Trash

Oui, oui, écoutez là bien, tentez de bouger dessus. Et vous verrez, vous reviendrez toujours à la danse du skieur alpin ou du laveur de vitre. La faute au beat binaire de base et aux 6 riffs de guitares sur lesquels le refrain se base et qui révèle au grand jour le kitsch profond de cette chanson. Qui est par ailleurs excellente.

2) The Presets – This Boy In Love

Il est fort possible que vous soyez passé à côté de cet album d’électro-rock sorti cette année vu la déferlante observée dans le style. Mais dans ce cas, vous êtes sans doute passé à côté de la preuve musicale que les Pet Shop Boys sont toujours alive avec ce morceau. J’imagine parfaitement deux barbus en cuir se rouler un pelle dans une boite gay pleine de fluo sur cette chanson.

1) Neon Neon – Raquel

Attention, on joue dans la cour des grands ici. Déjà, le titre est tiré de l’album « Stainless Style » basé sur la vie de John DoLorean, le créateur de la Dolorean (oui, la voiture de Retour vers le Futur). Ensuite, ils vont au moins aussi loin que Sebastien Tellier dans le kitsch de leurs sons et de leurs rythmes. Pourquoi une première place pour eux, alors ? Fondamentalement, parce que c’est jouissif ! C’est extrêment bien produit (Boom Bip, la moitié du duo est pas un machot, ni Gruff Rhys, leader de Super Furry Animals), c’est drôle et entraînant. Et ça a été nominé aux Mercury Awards quand même (où on a vu gagner Elbow cette année, Klaxons l’année dernière). Bref, du kitsch haut de gamme…

Je n’aime pas tellement les tops qui vise à donner des classements de sorties d’une année précise… Ca n’a pas beaucoup de sens, et encore moins pour moi qui écoute toujours avec beaucoup de retard la musique qui sort. Je préfère de loin déterminer des tops sur base de ce que j’ai écouté pendant l’année écoulée. Il y aura donc probablement des morceaux de 2007, ou d’avant, mais je les ai écouté tout le long de l’année, ce qui est somme tout bien plus important que de connaître leur année de parution.

Ah oui, et il y aura pour le hip-hop plus que 5 titres, mais peut être moins dans les autres styles. Et d’ailleurs, dans ce classement hip-hop, il y aura aussi du grime, du dubstep, peut être même un peu de trip hop,… Bref, un peu de liberté par rapport à ces classements !

8) Skepta « In A Corner »
Je ne connais pas la place de ce jeune homme au sein de la galaxie grime anglaise, mais en tout cas, il n’a pas à rougir devant ses ténors. Avec ce titre, Skepta propose tout simplement un hip-hop qui tabasse empruntant autant les samples, le flow sous amphèt’ et les sons hyper synthétiques du grime à la Dizzee Rascal que les infra-basse puissantes du Dubstep. Il ne reste plus qu’à faire un album à la hauteur de ce titre, « Greatest Hits » dont il est extrait est malgré tout dans l’ensemble un cran en dessous.

7) Timbaland (feat. Justin Timberlake & Nelly Furtado) « Give It To Me »
Hé oui, je cède à mon envie de mettre un Timbaland dans ce classement. J’aurais pu mettre n’importe lequel de ses bons (« Sexyback » de Timberlake, « Say It Right » de Nelly Furtado,…) et c’est ce qui dessert le plus ce titre : il est comme beaucoup d’autres. Excellent, s’entend, mais comme beaucoup d’autres. Et je ne peux déjà plu sentir sa musique tant on nous rabache les oreilles avec toutes des pâles copies de ses sons. Mais bon, rien à faire, en 2008, j’ai beaucoup aimé Timbaland.

6) N*E*R*D* « Everyone Nose (All The Girls Standing In The Line For The Bathroom) »
Etrange que l’album de N*E*R*D soit passé si inaperçu. Il contient quand même des bombes à la ligne de basse qui ferait pâlir la plupart des groupes de rock. C’est le cas de ce morceau, à la production impeccable, à l’humour pas toujours très fin, mais finalement encore bon enfant par rapport à la moyenne du hip-hop américain. Et puis quoi, ça me fait bouger, et c’est déjà pas mal…

5) Benga « Night »
Ouais, je sais, c’est trop facile… Mais bon, il n’empêche que ce titre me vrille la tête depuis que je l’ai découvert (merci Alain à Radio Campus !). Quelle basse, quel son ! Du dubstep qui réussit le prodige de se faire passer pour de l’électro qui tache sans en oublier sa bonne grosse dose de basse à faire trembler les murs ! Et le pire c’est que l’ensemble de l’album dont il est tiré « Diary Of An Afro Warrior » est à l’avenant.

4) Reverse Engineering (feat. Blu Rum 13) « Tug O’ War »
J’en ai déjà parlé sur ce blog il y a 6 mois, et même si j’écoute un peu moins ce titre maintenant, il affiche un nombre au compteur iTunes qui est là pour rappeler combien j’ai été marqué par ce titre. Je suis sur que si T. Raumshmiere faisait du hip-hop au lieu de l’électro-punk, il ferait ce que les suisses de Reverse Engineering font ! C’est froid, c’est puissant. Le Flow de Blu Rum 13 est particulièrement bien placé, entre aggressivité et violence sourde. Que du bonheur, avec en prime un album « Duck And Cover » qui recèle de pas mal de perles.

3) Lady Sovereign « Random »
Je sais, on arrive en haut du classement, et on trouve plus que des vieux morceaux. Beh oui, j’ai un peu redécouvert toute cette scène anglaise hip-hop cet année, et je l’adore vraiment. Lady Sovereign me fait parfois chier avec ces propos au ras des paquerettes, avec son flow nasillard, ses bruits de rots et de pets, mais elle a le sens du gimmick musical ! Et sur ce « Random », on ne peut s’empêcher d’y adhérer. Je m’en lasse un peu maintenant, mais il faudrait que je sois vraiment malhonnête pour ne pas inclure ce titre dans mon top !

2) M.I.A. « Bamboo Banga »
Quel titre choisir sur cet album Kala (et même sur le précédent d’ailleurs), ils sont tous tellement bons même si ils mettent en avant différentes influences. Ici, ce sont les influences américaines et « timbalandienne » qui sont mises à l’honneur. Heureusement, il n’y a pas que ça, et je suis content en fait qu’elle n’ai pas pu faire cet album avec le producteur américain. Il n’empêche que ce morcea est une bombe intégrale : 5 minutes de montée hip-hop à grosses basses et à gimmick sonores parfaits. Plus une voix, plus des sonorités estampillées « world music ». De tout, mais que du bon !

1) Kanye West « Stronger »
Vous pensiez y échapper, mais non. Ne nous leurrons pas, j’ai écouté ce titre deux fois plus que n’importe quel autre titre de hip-hop en 2008. Ouais, c’est facile, c’est grâce au sample de Daft Punk que ça marche, c’est un gros américain chez Universal qui a pas besoin de la consécration d’un top en plus pour faire marcher sa petite entreprise. Mais bon, voilà, j’adore ce morceau, tout le monde adore ce morceau et les lunettes à volets depuis qu’il est sorti. Soyons pas rabats-joie, donc, et profitons-en !

Beh oui, pour commencer les tops, on commence par la mauvais. On n’est pas encore à Noël, on a encore le droit de dire du mal. Je vais donc commencer par un top de mes déceptions, les albums dont j’attendais beaucoup, ou un peu, mais qui n’ont pas rempli leur contrats. Ce ne sera pas exhaustif, je n’ai pas encore écouté tous les albums que j’attends (notamment le dernier Jeronimo ou le dernier Bloc Party), mais bon, on va s’en contenter.

5) Moby « Last Night »
Quand on réécoute l’album « Play » ou même ce qui a précédé, on se dit que Moby est tombé bien bas ! Même si je n’attendais rien en particulier de ce dernier opus, il faut bien admettre que rien que parce que c’est Moby, on espère une prestation minimum. Rien du tout, c’est juste mauvais de bout en bout.

4) Infadels « Universe in Reverse »
Je n’espérais pas une révélation musicale, juste un truc efficace avec quelques bon morceaux comme le premier album. Il n’en est rien, et il vaut mieux limiter les Infadels à leurs prestations live sympathiques, cet album est juste ennuyant. Dommage pour le label Wall Of Sound (une division de PIAS) qui héberge quand même les excellents Shy Child.

3) Miss Kittin « BatBox »
J’aimais beaucoup le premier album de Miss Kittin en solo « I Com », mais j’avais assez peur pour sa deuxième sortie. A raison. Elle réussi à faire moins bien que Ladytron et son Velocifero (qui est plutôt une bonne surprise, en fait) alors qu’on pouvait espérer un peu plus de la co-auteur de « Frank Sinatra ». Ses vocalises sur « Batbox » sont tout simplement insupportables. Il y a quelques morceaux pour sauver l’album, notamment « Pollution Of The Mind », mais bon, c’est un peu léger.

2) Soldout « The Cuts »
L’album est sympathique, c’est sur, et on y trouve quelques morceaux intéressants (The Call, Come on part 2), mais je dois avouer que j’espérais secrètement une grosse claque qui n’a pas lieu. C’est vrai que Soldout est surtout bon en live, et c’était déjà le cas sur leur premier opus « Stop Talking », mais bon, on pouvait rêver un peu… Reste un album agréable et un groupe sympathique. Seulement…

1) TV On The Radio « Dear Science »
Certains vont me trouver un peu dur avec le troisième album du groupe de Brooklyn « Tv on the radio », mais j’avais tellement aimé leur précédent opus « Return to Cookie Mountain » qui était mon album de l’année quand il est sorti, grâce à des titres comme « I Was A Lover », « A Method » ou « Wolf Like Me », que j’espérais au moins aussi bien cette fois-ci. Il n’en est rien, même si clairement l’album a des qualités. Mais je le passe et le repasse, et il n’y a pas un morceau qui m’accroche particulièrement l’oreille, pas un titre que j’ai envie de réécouter dès qu’il est fini. Bref, il a peut-être une série de qualités techniques, mais il n’a pas réussi à m’emporter à un seul moment. Très triste…

Ce titre est tellement nul que je le trouve drôle. Bref… Parce qu’il faut quand même le dire, que les tops, c’est vraiment top. Et le mois de décembre y est tellement propice. La Fnac a sorti son top 1000 des albums dans un livre que vous pouvez acheter à 20 euros. D’autres magazines se sont également lancés dans la confections de tops trop top, comme nous l’annonce nos amis de Fluctuat.net.

Et bien, vous savez quoi, moi aussi, je vais vous faire des tops pour cette fin d’année. Logiquement, des tops sur 2008. Mais comme j’ai toujours beaucoup de retard, il y aura aussi des morceaux qui sont sortis en 2007. Ou bien avant. Mais je vous le promets, ça sera top.