Archives for posts with tag: single

Retrouvez cette chronique à l’oral dans l’épisode 93 d’OATR : http://www.onatoujoursraison.be/podcast/oatr93

Vous devez commencer à le savoir, je travaille pour l’industrie du disque. Cela me donne l’opportunité de réaliser un peu de veille dans le domaine. Et j’ai donc eu le plaisir de dénicher une perle rare, en téléchargement gratuit, le single de noel d’Alizee. Avec du beau monde pour l’accompagner, attention, Teki Latex, Tahiti Boy et meme des vrais underground com me Surkin et Tacteel. L’année dernière, ca s’appelait « It’s Christmas and it won’t be the last », cette année, c’est « Such a special Time, it’s Christmas tonight ». Il y avait encore une merde de noel du monde anglo-saxon qui n’avait pas encore été importée en France, maintenant c’est fait!

Car le single de Noel, c’est une institution en Angleterre et aux US. Tous les plus grands s’y collent, souvent pour une bonne cause, mais aussi pour être au top de noel et éviter de sombrer dans l’oubli. Ainsi, cette année, les Killers ont lancé le bal avec la chanson « Boots », Kylie Minogue a suivi avec une reprise de « Let It Snow », le chanteur de Slipknot s’est fendu d’un « X-m@$ hardcore », les pseudo branches Hurts (ça fait mal, d’ailleurs) ont sorti un titre « All i Want for christmas is new year’s day », Coldplay nous a sorti un inédit « Christmas lights » pour patienter jusqu’à l’album et enfin, Annie Lennox, ancienne Eurythmics, s’est fendue d’un album complet de reprise de Noel.

On le voit aux titres, le principe de base, c’est d’être le moins original possible, le plus mielleux, le plus merdique, en fait. Ce qui correspond bien à ma vision de Noel, donc, c’est de la merde. Je croyais que Noel ne pourrait jamais être plus merdique qu’à Londres ou New-York, et bien, je suis forcé d’admettre qu’avec la pub géante de Père Noel Coca-cola dans la Station Louise à Bruxelles et puis la chanson de Noel d’Alizee, on fait des efforts pour combler le retard.

Enfin, tout cela est bien naturel, nos amies les multinationales ont besoins de cette mise à niveau (non, je n’ai pas dit nivellement) pour pouvoir tous nous faire partager, dans la joie et l’allégresse, les produits de Noël tous identiques fabriques par les divines enfants chinois dans de sombres usines… Que Bono pourra après aller aider grâce à l’argent récolté via la vente de ses produits. La boucle est bouclée, et ça, c’est la véritable magie de Noël…

Temps d’écriture : 45 minutes

PS : si ça vous, je continue à poster régulièrement en musique, mais sur un autre blog : http://musicbyaka.tumblr.com

Je ne cacherai pas mon admiration pour ce groupe des années 80, le seul qui a survécu pour lequel j’ai une réelle affinité (ce qui ne m’empêche pas d’en admirer d’autres). Et bien, il sont en route, mais ça vous le savez sans doute déjà, pour un nouvel album « Song Of The Universe ». Et ils nous le font découvrir par un single nommé « Wrong« .

Au titre, on devine que ça va pas être jojo. Il commence avec les voix du groupe scandant « wrong » avant de se poursuivre sur une rythmique binaire typique de Depeche Mode et une volée de clavier que je trouve un peu ratée, accompagné de la voix de Gahan peut être un peu forcée. Heureusement, à la fin des couplets, les accords d’autres clavier viennent donner la profondeur dramatique de la chanson, renforcée par le mot « wrong » projeté comme pour l’expier. On rajoute à cela une montée sonore efficace et des paroles qui n’ont pas l’air d’aller vers une happy end, et on a un Depeche Mode très sombre, ce qui en soit n’a rien d’étonnant.

Mais sans doute n’ai-je pas encore abordé la plus grande force de ce simple : son clip. Réalisé par Patrick Daughters, à qui on doit les excellents clips de Feist (dont le très impressionnant « My Moon My Man« ), le clip renforce considérablement le pouvoir d’évocation de la chanson et décrit une scène d’horreur que le réalisateur de Saw ne renierait peut être pas. Certains y voient une référence au clip de Radiohead « Karma Police« , moi pas vraiment.

En tout cas, ça dure 3 minutes 10 secondes, et ça a tout dit.


Depeche Mode – Wrong Video Clip
envoyé par Mightybaut


L’univers tout entier devrait être déjà au courant, mais apparemment pas. Donc, voilà, je vous mets au courant. Ghinzu annonce enfin une date de sortie de son très attendu troisième opus après l’excellent « Blow ». C’est donc pour le 30 mars qu’on doit se préparer à « Mirror Mirror ».

Se préparer à quoi ? Parce que bon, on l’a tellement attendu cet album, qu’il va être franchement difficile de ne pas être déçu. On peut déjà se préparer à ce que devrait être l’album grâce au single disponible sur leur MySpace (et sur mon blip.fm, donc dans le lecteur sur le côté de ce blog).

Ca s’appelle « Cold Love », et le moins qu’on puisse dire, c’est que le groupe n’a pas perdu le don de nous balader entre différentes ambiances. Après une intro instrumentale très rock, on a droit à un ensemble de vocalises qui font penser à Klaxons. S’en suit un break où on retrouve le piano souvent présent dans les compos de Ghinzu. Cela s’enchaîne avec du chant plus mélancolique sur une guitare peut être un peu trop gentille (dans le style pop belge, en fait). On a droit pour finir ce titre très court à une montée en puissance sur voix distordue qui finit en une explosion de guitare.

C’est très chargé, très rock et énervé, on retrouve finalement assez peu les ambiances mélancoliques qui ont dominé les meilleurs titre de « Blow ». Bref, de quoi patienter, et s’inquiéter, encore les 40 jours qui nous séparent encore de la sortie de l’album de rock belge le plus attendus de ces dernières années (bien plus que dEUS, avec lequel on ne peut pourtant pas nier une forme de filiation)

Et si vous voulez aller les voir en live, ils sont au Bel’Zik Festival, festival dont je découvre l’existence et qui offre une affiche rock belge tout à fait intéressante pour pas trop cher à Liège (25 euros pour Soldout, The Subs, Ghinzu et quelques autres, ça peut le faire).