J’ai décidé de vous proposer une petite analyse d’un style qui a le vent en poupe particulièrement en Belgique. Cette analyse vous sera proposée en quatre ou cinq parties, selon mon inspiration. Il ne s’agira évidemment pas du tout d’être exhaustif, ni même objectif, mais de proposer une vision de l’origine récente et de l’évolution de cette scène (je ferrai par exemple l’impasse sur un groupe comme Front 242 qui a pourtant eu sans aucun doute une influence sur l’électro-rock belge). Bref, voilà pour le préambule, place à la musique…

Parler d’électro rock, c’est toujours très difficile, parce qu’il s’agit d’une catégorie très large de musique, et très mal définie. Peut-on considérer qu’un groupe qui utilise un Korg dans des compos pur rock fait de l’électro-rock ? Si c’est le cas, presque tous les groupes de rock sont électro… Mais là n’est pas la question de cet article. Néanmoins, cette petite introduction explique un petit peu la démarche que je vais avoir dans l’article. En effet, je vais parler de groupes que je ne considère pas comme électro-rock, mais qui ont néanmoins participé à son essor remarquable en Belgique.

Les papes
On ne peut parler de tout mouvement rock en Belgique sans commencer par dEUS. Parce que le groupe de Tom Barman a eu une influence considérable sur le pop rock du plat pays, et qu’il a en plus donné à son rock une couleur particulière. En utilisant des effets électroniques, bien sûr, même s’il n’est pas question ici de parler réellement d’électro rock, en tout cas sûrement pas au début. Pourtant, déjà dans « Suds and soda », on retrouve des éléments sonores qui sortent de l’ordinaire, une boucle vocale et d’autres genres de petites astuces qui sont, bien sur, loin de la mesure que ce genre de sons vont prendre par l’avenir, même dans la musique de dEUS et par exemple la chanson « The Ideal Crash ». Néanmoins, on entend déjà là une base sonore pour la génération suivante.
A noter que le leader de dEUS fait et défait le groupe à sa guise. Et donc, en réalité, dEUS, c’est lui seul, et ce n’est pas nécessairement bien, le groupe ayant traversé une sacrée mauvaise passe avec l’album Pocket Revolution, même si le dernier album semble déjà mieux accueilli. Tom Barman, donc, a son projet d’électro, bien qu’on y retrouve très clairement des influences rock, notamment sur « Assault on magnus », qui est peut être la chanson la plus intéressante de son album The Body Gave You Everything, même si l’ensemble de l’album se laisse agréablement écouter. Ce deuxième projet continue actuellement mais correspond plutôt au DJ Set de Tom Barman et CJ Bolland, le comparse du projet.

Liens
Site avec vidéo : http://www.deus.be
Site de Magnus : http://www.magnusmusic.com/
Discogs : http://www.discogs.com/artist/dEUShttp://www.discogs.com/artist/Magnus
MySpace : http://www.myspace.com/deusbe
iLike : http://www.ilike.com/artist/dEUS