L’univers tout entier devrait être déjà au courant, mais apparemment pas. Donc, voilà, je vous mets au courant. Ghinzu annonce enfin une date de sortie de son très attendu troisième opus après l’excellent « Blow ». C’est donc pour le 30 mars qu’on doit se préparer à « Mirror Mirror ».

Se préparer à quoi ? Parce que bon, on l’a tellement attendu cet album, qu’il va être franchement difficile de ne pas être déçu. On peut déjà se préparer à ce que devrait être l’album grâce au single disponible sur leur MySpace (et sur mon blip.fm, donc dans le lecteur sur le côté de ce blog).

Ca s’appelle « Cold Love », et le moins qu’on puisse dire, c’est que le groupe n’a pas perdu le don de nous balader entre différentes ambiances. Après une intro instrumentale très rock, on a droit à un ensemble de vocalises qui font penser à Klaxons. S’en suit un break où on retrouve le piano souvent présent dans les compos de Ghinzu. Cela s’enchaîne avec du chant plus mélancolique sur une guitare peut être un peu trop gentille (dans le style pop belge, en fait). On a droit pour finir ce titre très court à une montée en puissance sur voix distordue qui finit en une explosion de guitare.

C’est très chargé, très rock et énervé, on retrouve finalement assez peu les ambiances mélancoliques qui ont dominé les meilleurs titre de « Blow ». Bref, de quoi patienter, et s’inquiéter, encore les 40 jours qui nous séparent encore de la sortie de l’album de rock belge le plus attendus de ces dernières années (bien plus que dEUS, avec lequel on ne peut pourtant pas nier une forme de filiation)

Et si vous voulez aller les voir en live, ils sont au Bel’Zik Festival, festival dont je découvre l’existence et qui offre une affiche rock belge tout à fait intéressante pour pas trop cher à Liège (25 euros pour Soldout, The Subs, Ghinzu et quelques autres, ça peut le faire).