En tant que lecteur assidu, vous devez aujourd’hui être en train d’offrir une grève pour Noël à vos enfants et votre famille. Mais parfois, ces petits parasites ne réalisent pas combien c’est un cadeau unique que vous leur faites. Du coup, voici quelques idées d’autres cadeaux pour Noël. Et comme on est des intellectuels dominants, uniquement des cadeaux de papiers, avec des trucs écrits dessus.

Revue Audimat

Créée par Les Siestes Electroniques, cette revue est assez différente de ce qu’on imagine d’une revue musicale. Pas de grande photo (pas de photo d’ailleurs), un format proche du livre de poche, une identité graphique plutôt rétro, et des articles d’intellos qui se penchent autant sur la pop que sur des mouvements plus underground: on passe d’une analyse post-capitaliste sur base de la musique de Drake à un démontage en règle de l’histoire dominante de la house. Pas de chroniques de disques, mais vous en retrouvez en vidéo sur leur site web. Vous pouvez également y acheter (pour 10 euros) le numéro en cours (le numéro 2), qui est également disponible chez Filigranes.

Médor

Médor est un magazine trimestriel belge et coopératif d’enquêtes et de récits. Ou plutôt sera, car Médor n’existera qu’à partir de septembre 2015, si suffisamment de gens (3800 en l’occurrence) s’abonnent à l’avance pour le financer. On ne sait donc pas vraiment ce que donnera le produit final, mais vu le paysage des médias d’information papier en Belgique, que ce soit quotidien ou magazine (en particulier après le feu de paille Marianne Belgique), ça ne pourra qu’apporter quelque chose d’intéressant. En tout cas, leur projet, les valeurs défendues et l’équipe a de quoi mettre en confiance. Ca vous coûtera 60 euros de vous payer ou d’offrir cet abonnement à vos proches!

Well Well Well

Well Well Well est un magazine de qualité qui parle de lesbiennes en français. En cela, il est (quasiment?) unique, et rien que pour ça, ça vaut la peine d’y jeter un œil. Mais au-delà de ça, il est réalisé avec beaucoup de soins. Bien sûr, il est très français dans les thèmes abordés, les personnalités invitées et le style d’écriture, mais sans que cela ne soit réellement gênant, d’autant plus que l’objet est très beaux: photos, créations artistiques, papier très agréable et maquette au top. Même si vous n’êtes pas lesbienne (ce n’est de toute évidence pas mon cas), les sujets sont avant tout orientés « société » et méritent toute votre attention. Vous auriez pu le commander pour 15 euros sur leur site web, mais leur premier numéro est apparemment épuisé. Le deuxième est prévu pour le printemps prochain, il faudra donc vous fendre d’un « bon à valoir » si vous souhaitiez offrir cette revue à vos proches!

La Revue Nouvelle

Contrairement aux autres publications présentées ici, La Revue Nouvelle n’est pas toute jeune, puisqu’elle en est à sa 69ème année. Mais elle vient de s’offrir un lifting bien sympathique qui la rend plus moderne et plus agréable à lire. Bien sûr, on reste dans un magazine de débat, avec des intervenants bien plus intelligents que moi, ce qui peut frustrer parfois, puisqu’il est difficile d’articuler leur pensée avec la nôtre. Reste que si vous êtes un peu gavé des messages qui sont partagés par la plupart des médias, la Revue Nouvelle est un îlot qu’on prend plaisir à visiter régulièrement. Ca vous coûtera 65 euros pour un an et 8 numéros pour le moment, 85 euros un peu plus tard.