Deux ans plus tard…

Source : Wikipedia

Source : Wikipedia

Deux ans plus tard, MGMT n’a pas tellement changé, ou a beaucoup changé, c’est selon. Si certains considèrent le deuxième album du groupe, Congratulation, surprenant, d’autres trouvent au contraire que le groupe s’est peu renouvelé, finalement. Moi, je m’en fiche, je trouve simplement le nouvel album mauvais. Il faut dire qu’en s’inspirant de la pop 60’s et psychédélique, ils étaient mal parti pour me séduire. L’album m’ennuie simplement, encore plus la frénésie qui a entouré sa sortie.

Mais je suis bon joueur, la dernière fois que j’ai dit ça, c’était il y a deux ans, à l’écoute de l’album Oracular Spectacular, je suis revenu sur mes paroles un an après en trouvant finalement beaucoup de qualité au premier opus et son immédiateté absolue (en particulier « Electric Feel« ). J’ai néanmoins beaucoup plus de doute pour le délire d’auto-Congratulation.

Par contre, il est des albums dont on n’attend pas grand chose, rien en fait, et qui s’avère constituer une bonne surprise. Une très bonne surprise, même, une excellente surprise, on ne s’en remet pas. Et quelle est cet album…

Je reviens, je prends un verre de vin…

Source : Indiemusicfilter.com

Source : Indiemusicfilter.com

C’est l’album Swim de Caribou. Caribou, magnifique animal aux bois majestueux, s’avère être le nom d’un petit artiste sympathique, peu connu (il joue au Beurschouwburg, c’est vous dire !) et qui mérite sa place au panthéon de l’électro-pop. Certains en ont parlé comme d’une réminiscence plus indie de Hot Chip, j’en parlerais plutôt comme une version apaisée des expérimentateurs sonores de Warp. Une sorte de Jon Hopkins sans éléments classiques. Avec des morceaux comme Odessa, Found Out ou Sun, on tient un album solaire tout en gardant le côté froid mystérieux de la musique des machines. Un album de paradoxe, et donc un album indispensable.

Sinon, au rayon des nouvelles branchées, l’album de LCD Soundsystem est en écoute intégrale sur leur site (ça a l’air pas mal) et M.I.A. est de retour avec deux titres en prélude de son album annoncé pour le 29 juin. Un premier sorti il y a quelques semaines avec un clip psychédélique mais très moderne sur une espèce de balade électro-hip-hop mutante indubitablement sorti des studios Diplo / Switch et ses potes. Le second n’a pas encore été écouté par mes soins dans une qualité correcte, mais la vidéo est de Romain Gavras, ce qui promet un clip « choc » et surtout violent. Bref, je ne cache pas que j’ai hâte d’entendre ces deux albums (quoi qu’en dise cet article navrant de médiocrité de Fluctuat)

Temps d’écriture : 30 minutes