Si vous êtes du genre à être trop content que le weekend se finisse pour enfin retourner au boulot et passer la journée sans voir le soleil pendant tout l’hiver, alors cet article n’est pas fait pour vous. Si, par contre, même si vous aimez bien votre travail, ça ne vous dérangerait pas que le weekend se prolonge encore un peu, alors, peut-être apprécierez-vous la playlist « Happy #NOT » que je vous ai concoctée.

Ne vous laissez pas berner par les titres, les paroles, les albums qui vous y sont présentés. S’ils prétendent tous être heureux et souriants, c’est un PIEGE! Voici un petit guide pour ne pas vous laisser avoir:

1. « Smile » de Jane Birkin et Brian Molko

« Smile, and the whole world smile with you », nous dit Brian qui a définitivement abandonné de chanter par autre chose que son nez. Ce qu’il veut vous dire, c’est qu’à part un sourire, le monde ne vous apportera pas grand chose d’autre. Top.

2. « Perfect Day » de Alys (sur l’album « Happy Days »)

Bien sûr, en termes de « Perfect Day », Lou Reed a déjà commis le pire. Pourtant, ici, pour un titre qui parle d’un jour parfait dans un album qui s’appelle « Jours Heureux », on aurait pu croire que ça transpirerait de joie sautillante. Ici, on est plutôt dans le style « le jour parfait parce que tu es parti ». Moyennement sautillant.

3. « Changes will be lost » de Girls in Hawaii

Le chanteur a beau s’égosiller « I am so glaaaad » au milieu de spoken word à l’accent anglais dégueulasse, ce n’est pas trop ce qui transparaît de sa voix, ni dans les accords mineurs, violons et autres riffs pleins d’échos.

4. « Happiness » de Venus

J’aurais aussi pu prendre le morceau « Beautiful Days » sur ce même album Vertigone. Ce qui est certain, avec Marc Huygens, quel que soit son projet, ça ne sera jamais vraiment rempli de bonheur. Vous voilà prévenu.

5. « Weeping Willow » de Sebastien Schuller (sur l’album « Happiness »)

Sebastien Schuller ne fait l’exploit de proposer un album complet sur le bonheur, sans une seule chanson joyeuse. Bel exploit.

6. « Stay » de Hurts (sur l’album « Happiness »)

Un autre album sur le bonheur. Ici aussi, peu de chansons heureuses. Heureusement, c’est du spleen qui dégouline de choeurs cheaps et de clavier « plus grandiloquent que ça, tu ne peux pas ». Du coup, on peut quand même en rire. Mais, à part si vous êtes vraiment de mauvaise fois, vous ne pouvez pas rester insensible à la complainte de ce pauvre pauvre jeune homme qui « break down when you walk away ».

7. « Chocolates makes you happy » de Xiu-Xiu

Si Xiu-Xiu a trouvé la recette du bonheur dans le chocolat, le morceau se trouve quand même sur un album appelé « Dear God, I Hate Myself ». C’est un indice.

8. « Happy Violentine » de Miss Kittin

Attention, danger! Si vous n’êtes pas attentif en voulant mettre « Happy Valentine’s day » de Andre 3000, vous pourriez lancer mar mégarde ce morceau sur la violence conjugale de Miss Kittin. « Please no flowers as they die ».

9. « 3 Minutes Happiness » de T. Raumschmiere

On sait que T. Raumschmiere n’a pas une grosse propension au bonheur béât. Ici, avec la voix de Judith Juillerat qui nous explique que « It’s always the same old story – as if nothing had happened », on peut se dire qu’on a pas envie de vivre les 3 minutes de bonheur qu’envisage Marco Haas

10. « You can be happy » de IAMX

On aimerait beaucoup croire Chris Corner quand il nous dit qu’on peut être heureux. Mais vu comment il se débrouille jusqu’ici, au vu de la teinte toujours aussi dépressivo-commerciale qu’il a mis dans les deux albums qui ont suivi celui de sa chanson, je me méfierait de ses recettes du bonheur (qui doivent consister principalement en consommer trop de drogues).