Je n’en ai pas beaucoup parlé, mais le Botanique nous offre un début de saison exceptionnel cette année. Entre Au Revoir Simone, We Have Band, Passion Pit et autres Grizzly Bear, les Handsome Furs de ce samedi 24 octobre peuvent passer pour des petits inconnus. C’est sans compter l’expérience de la scène évidente de la moitié masculine de ce duo, issue du groupe Wolf Parade.

Source : citypaper.com

Source : citypaper.com

Handsome Furs, c’est donc un duo à la scène comme à la ville (promis, après, j’arrête les figures de style éculées), et ça se sent (et ça se voit aussi). Il y a une complicité et un échange entre les deux musiciens qui font plaisir à voir. L’homme est à la guitare et au chant, la femmes aux clavier et machines. Sur scène, difficile de faire plus épuré : trois micros, une guitare à même le sol, un plateau de machines, tout cela respire bon l’esprit punk / Do it yourself. Cela se confirme à l’écoute de la musique : riffs de guitare sursaturée et rythmique électronique oscillant entre le martial et l’épileptique renvoie une énergie simple de bonne augure. Mais cela pourrait vite lasser (et surtout peu se démarquer de la concurrence – T. Raumshmiere entre autres) si cette énergie n’était pas dirigée par une sorte de mélodisme pop psychédélique dans les nappes de claviers et le chant, renvoyant par moment à MGMT, Metronomy ou même Klaxons. Cela donne une musique punk/pop qui peut dérouter mais qui emporte l’adhésion grâce à son évidence.

Source : thelineofbestfit.com

Source : thelineofbestfit.com

Sans compter le charisme des deux comparses sur scène : chaque morceau est accompagné de sa petite anecdote assez drôle avant de le commencer tandis que pendant qu’ils jouent, leur musique se répercutte sur leurs mouvements ce qui offre un balai assez impressionant dans la Rotonde du Botanique. On peut éventuellement regretter la relative brièveté de leur apparition (moins d’une heure), mais cela s’explique par une toute aussi relative brièveté de l’oeuvre du groupe. Et dans ces cas-là, on préfère toujours le condensé efficace à l’étirement via des reprises ou des titres inédits souvent inaboutis.

Au final, un très chouette concert où chacun y trouve son compte, des fans de mélodies pop à ceux plus branché sur l’énergie. A recommander, même si ils risquent de ne pas repasser tout de suite en Belgique, et que leur version album ne bénéficie pas de leur très chouette présence scénique qui a quand même beaucoup joué sur l’impression qu’ils ont donné.

Pour écouter : http://www.myspace.com/handsomefurs