Archives for category: resto

Des nouvelles du front!

Juste un petit article pour vous faire part, parce que je sais bien que ma vie vous intéresse follement, que je suis occupé, au-delà de mon travail à la Commission européenne (sur lequel j’adorerais écrire, mais c’est encore un peu tôt), à deux nouveaux projets: Culinaria et Goûte mes Disques

Culinaria est un événement culinaire qui se déroule à Bruxelles depuis 2009. L’idée est simple: rassembler en un lieu et quelques jours le meilleur de la gastronomie belge, que ce soit des chefs étoilés réputés (Yves Mattagne, Bart De Pooter, Sang Hoon Degeimbre ou Pascal Devalkeneer, par exemple) ou des chefs qui montent (Damien Bouchéry, Kenny Bernaerts ou Jean-Philippe Watteyne). La soirée consiste en un repas gastronomique de 5 dégustations par des chefs étoilés, avec boissons, mise en bouche par des jeunes chefs prometteurs, dessert par des grands pâtissiers (Marcolini, Ducobu), fromage et tout le tralala. En plus de cela, vous pouvez, au cours de l’événement, profiter de pleins d’ateliers, de dégustations, d’artisan qui présenteront leur savoir-faire aux hôtes. Le thème de cette année, c’est le Festin Originel, et de ce que j’ai pu goûter à la conférence de presse, ça va envoyer du lourd. N’hésitez pas à suivre l’actualité de l’événement sur Facebook, et au plaisir de vous y croiser (même si je serais sans doute occupé…).

Goûte mes Disques est un webzine musical actif depuis 2008. On y lit des chroniques musicales, ainsi que l’actu sur le sujet, écrit par des gens passionnés et passionnant. L’envie d’écrire sur la musique a toujours été présente chez moi, mais ma production régulière est trop faible pour pouvoir animer seul un blog sur le sujet. Du coup, après un processus de sélection draconien, j’ai rejoints l’équipe des rédacteur de ce site. Vous pourrez donc lire mes avis, envies et découvertes musicales plutôt là-bas qu’ici. Et n’hésitez pas à participer à notre blind-test/thé dansant qui aura lieu le 21 juin au Mr. Wong. Ca va être bien.

J’inaugure une nouvelle rubrique sur mon blog, centrée sur les quelques restos que j’ai l’occasion de tester, à Bruxelles et ailleurs. Les critiques ici posées sont à lire dans l’optique décrite dans la rubrique à propos. Le premier à passer est simplement le dernier resto testé dans nos contrées: une des quatre adresses du café-brasserie STEAKfrit’

Je suis très client, à priori, de la cuisine simple et généreuse qu’on peut trouver dans ce style d’établissement. Mais j’y allais accompagné de quelques uns surtout motivé par l’idée que le steak y était servi à volonté. Avec mon appétit limité et mon rythme d’ingestion plutôt lent, ce genre d’argument porte peu sur moi. Il porte d’autant moins qu’il est généralement pour moi associé à la quantité au détriment de la qualité, mais surtout à la nécessité de demander plus qu’il n’en faut à être resservi, rapport au service en restaurant que je déteste.

Malgré ces a priori, le résultat fut moins mauvais que je le craignais. D’une part, le restaurant n’est pas officiellement « à volonté », d’autre part les aliments sont tout à fait corrects. Mes convives se sont tous laissés tenter par le plat-vedette du resto, le steak-frites en question. La viande (annoncée comme un contre-filet de boeuf irlandais) avait l’air bien cuite (c’est à dire saignante), bien qu’aucune indication sur la cuisson ne soit demandée à la commande, soigneusement grasse et poivrées. Les frites sont amenées dans les fameuses passoires en inox dans lequelles on les laisse se délaisser de leur graisse, ce qui donne un petit cachet sympathique et désuet au service. Sans être inoubliables, elles n’ont pas à rougir face à la plupart de celles servies en restaurant, d’autant plus qu’elles sont accompagnées d’une mayonnaise maison fort réussie. Les serveurs repassent régulièrement re-servir aux tables de ces deux composantes principales du repas (mais s’arrête au bout d’un moment, et le patron refusera de vous en donner plus si vous le demandez). A côté de cela, juste une salade quelconque, qui vient malgré tout à manquer en fin d’orgie.

De mon côté, j’ai opté pour le stoemp-saucisse traditionnel. Le stoemp au chou (plutôt étonnant pour l’été) n’est pas mon favori, mais correct, bien que peut-être un peu trop sec et certainement servi en trop grande quantité, alors que le serveur reviendra plusieurs fois m’en proposer à nouveau. La saucisse est assez décevante. Elle est elle clairement sèche et les épices directement incluses en son centre donnant un goût simplement salé.

Du côté des liquides, la (seule) bière à la pompe est de la Campus qui n’est pas la pire, mais certainement pas la meilleure, et les quelques bières à la carte sont peu attrayantes (de la Delirium?). Malgré ce choix restreint, ce n’est pas non plus pour le vin qu’on s’y rendra puisqu’il n’y a simplement qu’un choix, celui sélectionné par Dercor Vin, que nous n’avons pas testé. Bref, la boisson n’est ici vue que pour couper la soif.

Au final, pour environ 30€ par personne, sans entrée ni dessert, peut-on vraiment recommander cette adresse? Si vous avez grande faim, que le service brasserie décontract’ vous plait et que vous êtes en groupes, pourquoi pas… Mais si c’est pour la cuisine que vous allez au restaurant, passez votre chemin: elle y est quelconque et il y a de bien meilleurs adresses dans ce style au centre de Bruxelles, à un prix comparable.

PS: la décoration de l’établissement place Sainte-Catherine était loin d’être atttrayante, mais c’est « le moins beau de tous », selon un des convives qui en a visité quelques-uns, je ne me prononcerais donc pas là-dessus…

Temps d’écriture: 65 minutes