Après le Café Béta lors du lancement du Café Numérique il y a de cela quelques semaines, nous avons pu hier assister à un Café Numérique particulier également, puisqu’il s’agissait de fêter les 5 ans de la « première web TV belge », le site Misteremma.com. Ah oui, il s’agissait aussi, paraît-il, de la 7ème édition du Yulbiz bruxellois…

Donc commençons par ce qui a pu marquer les esprits hier soir au Mirano, lieu de rencontre hebdomadaire entre les geeks les plus passionnés et les curieux au sujets des technologies numérique. Le site internet Misteremma.com fêtait ses 5 années d’existence. Pour ceux qui ne connaissent pas, ce site propose des séquences vidéos de rencontres entre le proprio et différentes célébrités avec lesquelles il parle de tout et surtout de rien. Le site propose également depuis peu des séquences cinémas dans lesquelles Mister Emma critique en compagnie de Nicolas Gilson quelques sorties cinés avec l’objectif en 2010 de s’axer sur le cinéma belge.

Il a ensuite été aussi question de gagner des cadeaux : des packs Nivea, des t-shirts GTA, des bons d’achats J & Joy et sans doutes d’autres délicieux cadeaux que j’oublie. Tout ça comment ? Grâce à un blind test sur les jeux vidéo. Je suis parti avant ce moment d’anthologie, mais selon l’organisateur, cela fut assez bordélique. Par ailleurs, en guise de premier prix d’un concours de baiser de cinéma, il était également possible de gagner un GSM Nokia avec abonnement Cherry. A part ces concours, on a pu jouer au nouveau GTA, on a pu boire du Malibu et se dandiner sur de la musique commerciale qui allait trop fort.

Après cette description, vous vous demandez peut-être ce que cet événement avait comme rapport avec le Café Numérique. Et bien, relisez mon premier paragraphe. Il s’agissait également d’une soirée Yulbiz ! Le Yulbiz, comme l’a très bien expliqué Vincent de 1MD malgré le brouhaha ambiant, c’est une rencontre informelle de blogueurs, d’entrepreneurs du web et de passionné de ces nouveaux outils de communication. L’événement est originaire de Montréal mais s’est à présent exporté dans le monde entier.

C’est sans doute pour cette raison que, dans la salle, en plus des serveuses Malibu « barely legal » (je ne sais plus de qui est l’expression, qu’il se manifeste si il veut se la voir attribuée) selon eMich et les « peoples » (ou pas) qui tentaient de rivaliser, il y avait aussi des gens, un peu perdus, qui étaient là pour échanger plus que des mondanités mais aussi des expérience en tant que blogueur (ou lecteur de blog), des conseils plus techniques ou plus littéraires. Il faut bien avouer que cet objectif n’a pas été atteint, l’ambiance ne s’y prêtant guère…

Qu’à cela ne tienne, le Café Numérique ne peut pas toujours réussir tous ses événements ! Mais le retour à une formule plus classique la semaine prochaine (2 décembre) sera certainement l’occasion pour tout un chacun de faire la connaissance avec l’organisation. On y parlera en effet des cadeaux de Noël, depuis le choix du cadeau (un smartphone est-il un bon cadeau de Noël ?) jusqu’à son achat sur la plate-forme Ebay (avec Julien Brasseur, un représentant de l’entreprise pour un exposé peut-être plus théorique mais également un exposé plus pratique de Quentin De Meuter, rédacteur sur Enchères et en Blog). Le 9 décembre, le sujet sera la loi Hadopi et le droit d’auteur. Vous pouvez de toute façon suivre l’actualité de cet événement sur leur site internet.